Traduction des paroles DISPOSABLE HEROES master_of_puppets

DISPOSABLE HEROES

Bodies fill the fields I see,
Hungry heroes end
No one to play soldier now,
No one to pretend
Running blind through killing fields,
Bred to kill them all
Victim of what said should be, a servant till I fall

Soldier boy, made of clay
Now an empty shell
Twenty-one, only son
But he served us well
Bred to kill, not to care
Do just as we say
Finished here. Greetings, Death,
He's yours to take away

Back to the front
You will do what I say, when I say
Back to the front
You will die when I say, you must die
Back to the front
You coward, you servant, you blind man

Barking of machine-gun fire does nothing to me now
Sounding of the clock that ticks, get used to it somehow

More a man, more stripes you wear,
Glory-seeker trends
Bodies fill the fields I see
The slaughter never ends

Soldier boy, made of clay
Now an empty shell
Twenty-one, only son
But he served us well
Bred to kill, not to care
Do just as we say
Finished here. Greetings, Death,
He's yours to take away

Back to the front
You will do what I say, when I say
Back to the front
You will die when I say, you must die
Back to the front
You coward, you servant, you blind man

Why am I dying?
Kill, have no fear
Lie, live off lying
Hell, hell is here

I was born for dying

Life planned out before my birth,
Nothing could I say
Had no chance to see myself,
Molded day by day
Looking back I realize, nothing have I done
Left to die with only friend
Alone I clench my gun

Soldier boy, made of clay
Now an empty shell
Twenty-one, only son
But he served us well
Bred to kill, not to care
Just do as we say
Finished here. Greetings, Death,
He's yours to take away

Back to the front
You will do what I say, when I say
Back to the front
You will die when I say, you must die
Back to the front
You coward, you servant, you blind man

Back to the front

LES HEROS JETABLES

Je vois des corps qui jonchent les champs,
La soif d'éroïsme n'est plus.
Plus personne ne veut jouer les soldats a présent,
Personne pour faire semblant.
Courant aveuglément à travers les champs de bataille,
Conditionné pour tous les tuer.
Victime des ordres, serviteur jusqu’à la mort.

Jeune soldat fait d’argile,
Désormais sans protection.
21 ans, fils unique,
Mais il nous a bien servi.
Conditionné pour tuer, pas pour avoir des remords,
Fais juste ce qu’on te dit.
C’est fini pour toi, condoléances,
Tu vas mourir.

Retour au front !
Tu feras ce que je te dis, quand je te le dirai.
Retour au front !
Tu mourras, quand je l’aurai décidé.
Retour au front !
Tu es un lâche. Tu es un serviteur. Tu ne vois rien.

Le bruit sourd des mitraillettes ne me fait plus rien à présent.
D’une certaine manière, je me suis habitué au tic tac de l’horloge.
Plus tu montes en grade, plus tu deviens un homme,
C’est la rançon de la gloire.
Je vois des corps qui jonchent les champs,
L’abattage ne s’arrête jamais.

Jeune soldat fait d’argile,
Désormais sans protection.
21 ans, fils unique,
Mais il nous a bien servi.
Conditionné pour tuer, pas pour avoir des remords,
Fais juste ce qu’on te dit.
C’est fini pour toi, condoléances,
Tu vas mourir.

Retour au front !
Tu feras ce que je te dis, quand je te le dirai.
Retour au front !
Tu mourras, quand je l’aurai décidé.
Retour au front !
Tu es un lâche. Tu es un serviteur. Tu ne vois rien.

Pourquoi suis-je en train de mourir ?
Tue, n’aie pas peur.
Mens, vie faite de mensonges.
L’enfer, l’enfer est ici.

Je suis né pour mourir.

Ma destinée était tracée avant même que je vois le jour,
Je ne pouvais m’y opposer.
Je n’avais pas la chance de me voir,
De jour en jour j’entrais dans le moule.
Lorsque je regarde mon passé, je n’ai rien accompli.
Abandonné de tous pour mourir avec mon seul ami,
Tout seul j’étreins mon fusil.

Jeune soldat fait d’argile,
Désormais sans protection.
21 ans, fils unique,
Mais il nous a bien servi.
Conditionné pour tuer, pas pour avoir des remords,
Fais juste ce qu’on te dit.
C’est fini pour toi, condoléances,
Tu vas mourir.

Retour au front !
Tu feras ce que je te dis, quand je te le dirai.
Retour au front !
Tu mourras, quand je l’aurai décidé.
Retour au front !
Tu es un lâche. Tu es un serviteur. Tu ne vois rien.

Retour au front !

Commentaires sur "DISPOSABLE HEROES"

Un titre complexe (bien dans la lignée du reste de l'album), aux paroles qui dénoncent en particulier une jeunesse envoyée au front pour mourir trop tôt et la guerre et son absurdité de manière générale.

Master of Puppets
Master of Puppets (1986)

Pour en savoir plus sur l'album, cliquez sur le lien ci-dessous ou sur la cover.

+ d'infos sur Master of Puppets

Sélectionnez une chanson
Infos complémentaires

Nota : vous pouvez utiliser les traductions pour votre site si vous le désirez, pour cela, veuillez contacter le Chapterhead et créditer bien sûr le Whpping Dancerz. Merci de votre compréhension et bonne lecture !

Traduit par : Satch'